Gallet Claude-Antoine

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- GALLET Claude-Antoine (Briançon (Hautes-Alpes), 14 janvier 1748 - ), fils de Claude, maître maçon, et de Marie Guillaume, se porte candidat le 19 frimaire auprès de la Municipalité de Vienne en se déclarant « toujours animé du désir de se rendre utile à la République ». Ci-devant prêtre abdicataire mis en état d’arrestation par le Comité de surveillance de Vienne depuis messidor an II (juin 1794), sa candidature n’est pas retenue.

Tonsuré à Embrun (Hautes-Alpes) le 20 septembre 1765, il est successivement ordonné sous-diacre à Lyon (Rhône) le 25 mai 1771, diacre à Mâcon (Saône-et-Loire) le 21 septembre suivant, puis prêtre à Lyon le 12 juin 1772. Entré comme professeur de philosophie au collège de Vienne le 30 août 1773, il démissionne de sa chaire en novembre 1781 pour prendre la direction du pensionnat attenant au dit collège. Aumônier de la Garde Nationale, acquéreur de biens nationaux, il est nommé à la chaire de physique et de chimie instrumentale à l’Institut national de Vienne en 1793 avant d’être incarcéré le 20 octobre 1793 « comme s’étant montré ouvertement partisan de la tyrannie ou du royalisme ». Il adresse à Paris le 16 brumaire an II – 6 novembre 1793 deux pétitions pour justifier de son civisme : « j’en donnerai une preuve sans réplique en me mariant dès que vous aurez ordonné que je sois mis en liberté. »

Sources

[AM Vienne – BB 235 f. 17 ; L 754 f. 24 ; AN – F19/880 ; F17/1337 d.17 ; C. Faure, Recherches sur l’histoire du collège de Vienne en Dauphiné, Paris, 1933, p. 254-255, 268, 270 et 333]