Rostaing de Saint-Jorry Louis

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- ROSTAING de SAINT-JORRY Louis (Paris, p. St Sulpice, 11 juillet 1734 – Meaux, 24 octobre 1811), fils de Louis, écuyer, et de Frédérique Armande Moreau, est nommé le 25 brumaire par le district de Meaux. Directeur du séminaire de Meaux depuis septembre 1792, sa nomination à l’école normale est annulée par celle de Jolly ou Jacquet.

Ses études de logiques faites au collège de Lisieux (Calvados), il passe au collège de Navarre pour la physique avant d’entrer à la maison d’Institution de l’Oratoire de Paris le 28 février 1756. Tonsuré, il est revêtu de l’habit de confrère le 16 mars suivant et poursuit son institution à Montmorency de 1753 à 1754. Préfet de chambre commune au collège de Juilly l’année suivante, il exerce de 1756 à 1762 comme préfet de pension au collège de Vendôme avant de passer à Troyes comme professeur de rhétorique et préfet de pension (1762-1765) puis à Saint-Magloire comme directeur (1765-1766) puis comme directeur et maître de chœur (1778-1787). Il s’installe alors au collège de Tours comme conférencier (1787-1789), puis comme supérieur à Montmorency où il prête serment en janvier 1790. Curé constitutionnel de Montmorency, il est choisi le 24 mai 1792 par l’évêque constitutionnel de Seine-et-Marne Pierre Thuin comme vicaire épiscopal et directeur du séminaire. Sa pension est alors fixée à 2500 livres.

Sources

[AD Seine-et-Marne – L 1273 ; L 558 ; L 414 ; L 514 ; AN – MM 617 f.81v, M 226 ; Bibliothèque de Saint-Sulpice – ms 1303, p. 8, 9 ; F. Bridoux, Histoire religieuse de la Seine-et-Marne pendant la Révolution, tome 2, Melun, 1953, p. 335 ; O. Estournet, « Le Grand Séminaire de Meaux », Bulletin de la Conférence d’Histoire et d’Archéologie du diocèse de Meaux, 3 (1), 1902, p. 89-90 ; G. Asselineau, « P. Thuin, évêque constitutionnel à Meaux », Revue d’histoire et d’art et de la Brie, 1988, p. 101 et 1990, p. 80]