Marchis Claude

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher

Found a typo? Just edit it.

Notice

-- MARCHIS Claude (Ceillac (Hautes-Alpes), 2 août 1758 -), fils de Jean et de Cecille Arnoux, est nommé le 27 brumaire par le district de Fréjus. Il est alors pensionné comme ci-devant doctrinaire.

Régent au collège de Gap (tenu par les Doctrinaires) de novembre 1776 à janvier 1779, il est inscrit sur le registre du noviciat St-Jean d'Avignon de la congrégation de la Doctrine chrétienne à la date du 24 novembre 1779: il a été, en réalité, reçu par les Pères Doctrinaires du séminaire de Gap et il part aussitôt effectuer son année de noviciat au collège de Beaucaire. Il est déjà sous-diacre. Il enseigne dans cette congrégation jusqu'en 1792: il prête serment à la Constitution en 1791 comme professeur de physique au collège de Draguignan où il demeure jusqu’à la fermeture de l’établissement en août 1794.

L’école normale fermée, il dessert à partir du 18 mars 1796 sa paroisse natale et se livre à l’instruction privée jusqu’au 4 pluviôse an XII – 25 janvier 1804, date de sa nomination provisoire au collège d’Embrun. Bachelier es lettres, il y est nommé définitivement le 19 décembre 1810 et s’y trouve encore en 1813 comme principal du collège et régent provisoire de philosophie et de la chaire de la seconde année d’humanités.

Sources

[AD Var – 1 L 1597 ; 1 L 907 ; AD Hautes-Alpes – 2 E 27/1, Ceillac, 1758 ; AN – F17/1428 ; Almanach de l’Université, 1812, p.158]