Kéhéle ou Koehl Sébastien

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- KéHéLE ou KOEHL Sébastien, (Molsheim (Bas-Rhin), 19 janvier 1754 – Lassicourt, 30 décembre 1804), est nommé par le district de Bar-sur-Aube. Ci-devant prêtre, pensionné, il refuse sa nomination par une lettre datée de Champigny le 29 frimaire : « la Loi qui établit cette école importante présente à mon égard deux difficultés dont je dois vous rendre compte. La première est la modicité de somme qu’elle accorde pour les frais de transport en cette capitale ; car je puis vous assurer qu’il me serait impossible de faire le voyage à pied […] et que je me trouve dans l’impossibilité absolue de faire la moindre avance, ne rougissant pas en vous disant que je suis pauvre et que je n’ai pour unique bien que la Pension de la république, Pension qui dans ces temps de cherté suffit à peine pour avoir du pain. La seconde difficulté qui n’est pas moins considérable que la première, est la manière d’exister à Paris pendant le Cour Normal. Je n’ai dans cette ville aucune connaissance sur laquelle je pourrais compter ; comment donc vivre, comment se loger à proximité des leçons lorsqu’on a d’autres ressources que celles de la Loi ? »

Profès chez les minimes à Nancy (Meuse) le 20 juin 1772 il enseigne, en vertu de pouvoirs remis par l’évêque en 1777, les mathématiques et la langue allemande à l’école militaire de Brienne. En 1790, il se déclare dans l’intention de rester au sein de sa communauté puis prête serment le 13 novembre 1791 et devient le jour même curé de Champigny.

Sources

[AD Aube – L 1467 ; L 1581 ; A. Chuquet, La jeunesse de Napoléon…, t. 1, Paris, 1897, p. 372-373 ; A. Prévost, Répertoire biographique du clergé du diocèse de Troyes à l’époque de la Révolution, Domois-Dijon, 1914, p. 136]