Fournier Louis-François

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

- FOURNIER Louis-François (Paris, c.1759 -), « professeur au collège d’Évreux », déclare par une pétition au district d’Évreux qu’il souhaite être nommé comme élève à l’école normale afin de « se rendre utile à ses concitoyens ». Nommé le 8 nivôse par le district d’Évreux en remplacement de Riquier démissionnaire, il démissionne à son tour le lendemain au motif qu’il avait été « induit en erreur par un citoyen de cette commune qui jouit d’une réputation méritée d’honneur et de prudence, et qui lui avait assuré que sa place à l’école normale lui vaudrait 300 livres par mois, tandis qu’il n’aurait que cent livres, ce qui réduirait sa femme et ses enfants à périr de faim ».

Établi à Évreux depuis 1786 comme « maître d’éducation », il demande le 18 mai 1791 à obtenir une place de professeur au collège d’Évreux qui lui est accordée le 10 février 1792. Régent de sixième au collège, auteur d’hymnes patriotiques, député de la Société populaire d’Évreux auprès de l’administration du département lors de la crise fédéraliste de 1793, il est mis en état d’arrestation par le Comité de surveillance le 30 septembre 1793 et se trouve toujours en prison le 26 juin 1794.

Sources

[AD Eure - 99 L 15* f. 111, 144v°-115v° ; 55 L 2 ; 55 L 4 f. 10v°, 26v° ; D. Pingué, Jacobins et jacobinisme…, vol. 3, thèse Université de Rouen, 1996, p. 936]