Deville Louis

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- DEVILLE Louis*, considérant que « la Convention Nationale, en décrétant des Écoles Normales, donne au Peuple Français un nouveau garant de sa sagesse et de ses Lumières » et convaincu que « en remplissant ses hautes destinées, elle rappelle à chaque citoyen l’obligation sacrée de mettre sa part d’utilité dans le Pacte social », fait savoir le 25 brumaire aux administrateurs du district de Chambéry son « empressement d’obtenir une place d’élève dans une École dont l’institution unique et admirable fera l’étonnement des générations ». Ci-devant prêtre nommé en décembre 1793 « instituteur » de grammaire au collège national de Chambéry, il est élu à « l’unanimité des voix » le 18 frimaire.

Arrivé à Paris, on le retrouve parmi les signataires des pétitions du 24 germinal et du 5 floréal.

Sources

[AD Savoie – L 1782 ; L 1868 ; C 338, dossier 1597 ; F17/9558 ; A. Billiet, Mémoires pour servir à l’histoire ecclésiastique du diocèse de Chambéry, Chambéry, 1865, p.132]