Chef

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- CHEF, de Houx, nommé par le district de Rennes, déclare le 19 frimaire ne pas pouvoir accepter. [AD Ille-et-Vilaine – L 1337] Il s’agit vraisemblablement de Joseph-Augustin Chefdehoux, né sur la paroisse Saint-Etienne de Rennes le 9 mars 1757 : tonsuré le 25 mars 1769 par l’évêque de Rennes Desnos dans la chapelle du grand Séminaire, il obtient immédiatement après sa tonsure, une chapelle, appelée le prieuré de Saint-Gobrien à Mordelles, dépendant de la Trésorerie du Chapitre. Sous-diacre à Reims, prêtre à Évreux, le 14 juin 1783, il est économe de l’hôpital de Saint-Méen, lorsqu’il déclare ce que vaut son prieuré de Mordelles, le 11 octobre 1780, dont le revenu est la principale ressource de ses parents. Assermenté, il devient directeur de l’Hôtel-Dieu, receveur de l’Hôpital général, et vicaire épiscopal de l’évêque Le Coz. Abdicataire le 8 janvier 1794, mariée le 31 janvier 1794 avec S. Devarenne, jeune fille de Lorient, « laïque vertueuse de tout bien » dont il eut des enfants, il sollicite du cardinal Caprara en 1802 une légitimation spirituelle de son mariage

Sources

[AD Ille-et-Vilaine – L 995 ; C. Berthelot du Chesnay, Les prêtres séculiers en Haute-Bretagne au XVIIIe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes 2, 1984, p. 348 et 356]