Chavassieu d’Audebert Martin fils

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- CHAVASSIEU d’AUDEBERT Martin fils*, vraisemblablement originaire de Montbrison, est nommé concurremment le 1er puis le 6 frimaire par le district de Montbrison puis de Saint-Étienne. Secrétaire suppléant de Joseph Laforest, agent national du district de Saint-Étienne, il est l’auteur d’un Rapport et arrêté présentés à la Société populaire et commune d’Armes... sur la nécessité et les moyens d’organiser l’instruction publique (Commune d’Armes, an III).

Signataire de la pétition du 2 germinal, il intervient par deux fois aux leçons de Sicard (séances du 9 et 19 germinal). L’école normale fermée, il demeure dans la capitale pour y suivre les leçons de l’École de médecine et soutient au début de 1803 une thèse qu’il présente également à l’Académie des sciences : Des exanthèmes épizootiques, et particulièrement de la clavelée et de la vaccine rapprochée de la petite vérole humaine (Paris, 1804). D’abord installé à Versailles, il est promu dans le service médical des armées et en 1809 comme médecin-chef de l’Hôpital militaire de la Trinité de Naples

Sources

[AD Loire – L 266 f. 14 r° ; L 126 f. 58 v° ; L 157 ; AN – F17/1337 d2, F17/1318 d7, C 338, dossier 1597 ; Jean-Baptiste Galley, Claude Fauriel, membre de l’Institut, Saint-Étienne, 1909, p. 197]