Cahon Jean-Pierre

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- CAHON Jean-Pierre*, est nommé le 13 frimaire par le district d’Andelys. Il réside alors à Gisors comme officier de police des prisonniers de guerre.

Clerc tonsuré originaire de Crécy-en-Caux, il est choisi au « collège » de Gournay (simple régence latine) comme régent le 10 octobre 1785. Logé dans la maison collégiale appartenant à l’hôtel de ville, le bureau des pauvres de Gournay lui accorde une pension de 130 livres pour l’éducation gratuite de deux enfants. Il jouit de cette pension jusqu’en octobre 1789, prête le serment civique, mais doit quitter la maison collégiale le 26 décembre 1790. Cahon est alors désigné sous le titre d’instituteur public et se fait nommer principal du collège de Gisors en 1791, l’ensemble des régents du collège ayant refusé le serment. Il exerce ses fonctions jusqu’à ce que collège de Gisors soit transformé en maison d’arrêt le 25 octobre 1793.

Arrivé à Paris, il figure parmi les premiers signataires des pétitions des 5 et 17 floréal.

Sources

[AD Eure – 60 L 14* f. 115v° ; F17/9558 ; Répertoire des Collèges, t.2 ; R. Potin de La Mairie, Supplément aux recherches historiques sur la ville de Gournay-en-Bray, Gournay, 1844, p. 285-287]