Bourbiel Jean-François

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- BOURBIEL Jean-François* (Damazan, 14 août 1767 – Fargues-sur-Ourbise, 9 février 1832), fils de Pierre, juge au tribunal de Casteljaloux, est nommé le 8 frimaire par le district de Casteljaloux dont il est membre du conseil. Il avait adressé le 30 brumaire précédent une lettre signé « Bourbiel, amateur de musique » dans laquelle il proposait que tous les élèves de l’école normale soient tenus d’apprendre à jouer d’un instrument de musique.

Marié le 24 pluviôse an II (12 février 1794) à Fargues-sur-Ourbize (village dont il est alors le maire) à Marie Ducruc, spécialiste des questions d’agriculture, il adresse divers mémoires à la Convention en tant qu’administrateur du district, le 12 février 1794 (24 pluviôse an II) et le 8 fructidor an II (21 août 1794).

Arrivé à Paris, il figure parmi les rares élèves à avoir signés les quatre pétitions. Une première fille, Françoise-Rosalie, naît de son union le 29 germinal an III (18 avril 1795) en l'absence de son père "demeurant ordinairement dans la présente commune [ Fargues-sur-Ourbise] mais dans ce moment, il est à l'Ecole normale de Paris, y ayant été envoyé par le district de Casteljaloux". Quatre autres enfants suivent, Marie Ducruc mourant , le 15 floréal an XII (5 mai 1804), peu après la naissance du dernier fils prénommé Elphège. il se remarie le 8 mai 1821 à Fargues-sur-Oubize avec Jeanne Monge, sa servante, légitimant le même jour les deux fils qu'il a eus d'elle en 1810 (Pierre-Maxime né le 25 novembre de père inconnu) et 1820 (Gratien né le 18 décembre). Il est membre de l’Académie d’Agriculture, Sciences et Arts d’Agen depuis 1804.

Sources

[AD Lot-et-Garonne – L 605 p. 130 ; AN – F17/9557 ; C 338, dossier 1597 ; D XXXVIII, 1, dossier 11 ; F17/9558 ; F10/331 (Idées sur l’agriculture) ; G. Lefebvre, Questions agraires au temps de la Terreur, Paris, 1932, p.165]