Blanchard Pierre-Augustin

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- BLANCHARD Pierre-Augustin*, est nommé le 21 brumaire par le district de Broons. Il est alors qualifié de « républicain ».

À Paris, il est des élèves qui souffrent des conditions qui leurs sont faîtes (« Eh ! Quel temps peut-on donner à l’étude quand on n’en trouve pas pour étancher sa faim ? La disette nous dévore ») et, dans sa lettre adressée aux administrateurs de son district le 15 floréal, il se montre, au moment où il est question de dissoudre l’école normale, partisan du pamphlet de Mathurin Bonace : « Je veux que le diable m’emporte si je sais quel était le but de la Convention, quand elle nous appela ici pour quatre mois. La tour de Babel du Jardin des Plantes va se dissoudre et s’écrouler en quinze jours. Les livres élémentaires ne seront pas faits pour le jour de notre départ ». Décidé à rester à Paris jusqu’au 30 floréal, on le retrouve parmi les signataires de la pétition du 17 floréal.

Sources

[AD Côtes-du-Nord – *2 L 9 f. 124v° ; AN - F17/9558 ; P. Dupuy 1895, p.186 et 195]