Birot Joseph-François

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- BIROT Joseph-François* (Carcassonne (Aude), 25 décembre 1770 – Carcassonne, 23 juillet 1833), figure sur la liste des candidats inscrits près le district de Nantes et se fait élire le 13 frimaire à l’unanimité (8 voix). Maître de mathématiques au pensionnat bordelais de B. Dusson du 9 janvier 1792 jusqu’au 1er décembre 1793, il est à Nantes depuis le 13 nivôse an II – 4 janvier 1794 employé à la levée du plan de la ville et des environs ; fonction dont il se démet le 29 frimaire an III – 21 décembre 1794 pour se rendre à l’école normale.

Arrivé à Paris, il suit les cours de l’école normale tout en exerçant comme instituteur particulier de mathématiques. Signataire des pétitions des 2 puis 24 germinal et 5 floréal an III, l’école fermée, il se trouve « attaché immédiatement après au pensionnat de Mr Suchet alors directeur de l’École nationale de Popincourt ». Il est nommé le 7 vendémiaire an V – 28 septembre 1796 à la chaire de mathématiques de l’École centrale établie à Carcassonne où il enseigne jusqu’en floréal an XII (mai 1803), date de sa suppression. Il trouve alors à s’employer comme professeur de mathématiques dans l’école secondaire communale de la ville placée sous la direction d’un ex-doctrinaire, F. J. Gary. Lorsqu’en novembre 1812 cette école secondaire est organisée en collège, il en devient « régent deuxième » de mathématique jusqu’à ce qu’il soit nommé le 1er octobre 1821 principal du collège en remplacement de Gary. Gravement malade à la fin de l’année 1832, il demande alors sa retraite qui ne sera pas liquidée avant qu’il ne décède le 23 juillet 1833. Il laisse alors une veuve, Justine Boyer, née à Carcassonne le 29 janvier 1792, et cinq enfants.

Sources

[AD Loire-Atlantique – L 1004 f. 109v°-110 ; L 618 ; AN – C 338, dossier 1597 ; D XXXVIII, 1, dossier 11; F17/9558 ; F17/ 1341 (AB) ; F17/ 1429 ; AN – F17/1331 (A), d.1, pi.391 ; F17/ 20179 (dossier de retraite)]