Bidard La Briere

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice
BIDARD LA BRIèRE* est nommé le 22 frimaire par le district de Domfront. Il est alors juge de paix.

En l'absence de tout prénom, il est difficile d'identifier précisément l'individu, le patronyme Bidard étant commun dans l'Orne. Louis-Abel Beffroy de Reigny dans son Dictionnaire néologique des hommes et des choses ou Notice alphabétique des hommes de la Révolution..., t. II, Paris 1795, p. 86, le place au poste de "juge suppléant au tribunal de première instance de Domfront" et le définit comme ayant "du mérite et de la probité". Il s'agit très vraisemblablement de Julien Bidard (Lonlay l'Abbaye, 20 octobre 1753- Domfront, 24 août 1812), fils de Siméon et de Geneviève Degrenne. Celui-ci figure sur le Tableau des électeurs du Département de l'Orne nommés en exécution de la loi du 12 août 1792 l'an quatrième de la Liberté et le premier de l'Egalité pour le canton de Lonlay-l'Abbaye et il y est qualifié de juge de paix.

Il est signataire de la pétition du 17 floréal. Après son passage à l'Ecole normale les différents almanachs nationaux le placent comme avoué auprès du tribunal de première instance de Domfront ((1801, 1803, 1805). En 1808, l'Almanach impérial le fait figurer comme juge au tribunal de première instance de Domfront. Il est absent de l'Almanach impérial de 1813.


Sources

[AD Orne, L 2568, f° 172v°-173; L 2569; 3NUMCRP232/EDPT36_13, vue 144 (BMS Lonlay-l'Abbaye); 2NUMECEC145/3E2_145_14, vue 420 (NMD Domfront 1812, acte n°59). Tableau des électeurs du Département de l'Orne nommés en exécution de la loi du 12 août 1792 l'an quatrième de la Liberté première de l'Egalité, district de Domfront, s. d.[1792] p. 9.]