Barrau Jean-François

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- BARRAU Jean-François* (Toulouse, 1764 -), pressenti le 1er frimaire, est définitivement nommé le 3 frimaire par le district de Toulouse. Il adresse le 11 frimaire suivant une pétition « tendant à demander qu’attendu qu’il a femme et enfants le traitement qu’il lui avait été accordé pour travailler au rassemblement des livres lui soit maintenu. » Sans doute est-il l’auteur de la tragédie Scipion dans les Espagnes (Toulouse, L’Auteur, 1793) et de La Mort de Marat, tragédie en trois actes et en vers, suivie de son Apothéose, en un acte et en vers, par Jean-François Barrau, représentée pour la première fois à Toulouse le 15 pluviôse de l’an II de la République française (3 février 1794)

Arrivé à Paris, il intervient oralement aux séances de débats relatives à l’histoire (Volney, 7 ventôse), à l’art de la parole (Sicard, 9 ventôse et 19 germinal) et se retrouve parmi les signataires de la pétition du 2 germinal. L’école normale fermée, il est nommé professeur de belles-lettres à l’école centrale établie à Vannes puis, le 22 mars 1808, au collège de Riom où il se trouve encore en 1812 : « laïque, veuf, un fils », il dit avoir été « formé dans l’ancienne [université ?] en droit ».

Sources

[AD Haute-Garonne – L 4260 f. 138 v°- 140 v°, 157 ; AN - C 338, dossier 1597 ; F17/1426 ; Almanach de l’Université, 1812, p.124]