Aude André

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- AUDE André* (26 août 1765 -), « de Claveyson », est nommé le 14 frimaire par le district de Romans. Étudiant à Avignon, vicaire à Claveyson en mai 1790, il est officier public de cette commune en l’an II et tient les registres d’état-civil jusqu’au 23 frimaire, date de son départ à l’école normale.

Arrivé à Paris (section des Amis des Amis de la Patrie), happé par « la rigueur de la saison », il adresse au Comité d’instruction publique une longue lettre datée du 4 pluviôse dans laquelle il se dit « ennemi de tous les privilèges » et demande que les élèves de l’école normale, le temps de leur séjour dans la capitale, puissent jouir « des droits des citoyens » et obtenir du Comité civil des sections où ils résident « un bon pour avoir une petite provision de bois ». Intervenant aux séances de débats sur la chimie (Berthollet, séance du 7 ventôse), la géographie (Mentelle puis Buache et Mentelle, séances du 8 et du 28 ventôse) et sur l’économie politique (Vandermonde, séance du 9 germinal), il figure parmi les signataires des pétitions du 2 et du 24 germinal.

De retour de Paris, il se retrouve sans fonction lors de son adhésion au Concordat le 30 novembre 1802.

Sources

[AD Drôme – L 821 f. 165r° ; Registres d’état-civil de Claveyson ; AN – F17 9557 ; D XXXVIII, 1, dossier 11 ; A. Loche, Les prêtres de la Drôme devant la Révolution, Saint-Uze, 1975, notice 115]