Gourdonneau de Grangeneuve René

De Ecole normale de l'an III
Aller à : navigation, rechercher
Found a typo? Just edit it.
Notice

-- GOURDONNEAU de GRANGENEUVE René* (Saint-Hilaire de Luchapt (Vienne), 4 juin 1767 - Moussac, 22 février 1845), fils de « Maitre » Pierre, bourgeois, et de Marie Martin, est nommé le 12 frimaire par le district de Montmorillon. Profès de la Congrégation de France à Notre-Dame de Châtillon-sur-Seine (7 septembre 1788), il s’y trouve encore en 1790 comme sous-diacre.

Signataire de la pétition du 2 germinal, de retour de l’école normale, il obtient le 11 mai 1803 d’être rendu à l’état laïc et, en 1805, fait une demande de nullitas professionis. « Ci-devant chanoine », on le retrouve en 1811 professeur de septième au collège de Magnac-Laval où il a enseigné successivement les cinquièmes et quatrièmes puis les troisièmes et les secondes classes. En annonçant son décès, L'Ami de la Religion et du Roi noteque "ancien élève du collège de Magnac, il fut plus tard un des professeurs les plus distingués de cet établissement alors très florissant. Plus tard, il reçut la prêtrise, et ausi modeste que pieux, il ne voulut jamais quitter sa paroisse de Moussac où il était aimé comme un père. Samort est un deuil public".

Sources

[AN – F17/9557 pi. 6376 ; C 338, dossier 1597 ; F17/1428 ; D XIX 10-12 ; AD Vienne – Luchapt, 9 E 167/1 vue 116; 9E 202/6, vue 91-92, NMD Moussac 1842-1845 ; Almanach de l’Université, 1812, p.174 ; L'Ami de la Religion et du Roi,n° 4038, 18 mars 1845, p. 651 ; N. Petit 2008 notice 2327]