Couchot Hubert

De Ecole normale de l'an III
Révision datée du 15 novembre 2016 à 13:07 par Guillaume.queruel (discussion | contributions) (importer en XML)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Found a typo? Just edit it.

Notice

-- COUCHOT Hubert* (Saint-Mihiel, 13 mai 1767 – Saint-Mihiel, 13 août 1831), fils de Nicolas, maître tailleur d’habits, et de Catherine Genelle, est nommé le 15 frimaire par le district de Saint-Mihiel. Profès le 13 juin 1788 à l’abbaye bénédictine Saint-Mihiel, dans la congrégation de Saint-Vannes (district de Pont-à-Mousson), il est alors pensionné comme ci-devant curé constitutionnel d’Euvezin, marié à Saint-Mihiel le 6 brumaire an II – 27 octobre 1794 avec Agathe Dortel.

Signataire de la pétition du 2 germinal, de retour de l’école normale, il enseigne de l’an IV à l’an VIII (1795-1800) les mathématiques élémentaires à Pierrefitte puis s’en retourne à Saint-Mihiel où, père de trois enfants, il demande la réhabilitation religieuse de son mariage par une lettre du 14 messidor an XII – 3 juillet 1804. Il y déclare que c’est « par condescendance pour ses parents et sans vocation de sa part » qu’il est « entré dans l’ordre de Saint-Benoît, a émis des vœux solennels » ; il a, poursuit-il, profité « de la Révolution française pour suivre ses inclinaisons naturelles », mais souhaite désormais obtenir la dispense de ses vœux pour recevoir la bénédiction nuptiale. Entré en 1806 au collège de la ville comme régent des classes élémentaires de grammaire, il y fait carrière à partir de 1810 comme régent de mathématiques ou de grammaire jusqu’à son décès en 1831.

Sources

[AD Meuse – L 1690 f. 62 r° ; AN – C 338, dossier 1597 ; F17/1430, AF IV 1908 d.11 p. 56-57 et AF IV 1888 8e volume ; Almanach de l’Université, 1812, p.210 ; G. Chrest, Matricula religiosorum professorum clericorum et sacerdotum congregationis Sanctorum..., Paris, 1963, p. 55A. Gaillemin, Dictionnaire biographique des prêtres, religieux et religieuses nés en Meuse et des prêtres, religieux et religieuses en Meuse pendant la Révolution, Bar-le-Duc, 1983, notice n° 552, p. 84]